Jacques ROUBAUD

écrivain

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT
  •  • 40 197 mots

Le goût qu'ont les lecteurs européens pour la littérature des États-Unis n'est pas une mode passagère. On a pu croire que les troupes de la Libération avaient apporté Hemingway dans leurs bagages et que l'âge du roman américain ne durerait pas. Mais, des décennies plus tard, les œuvres « traduites de l'américain » occupent plus que jamais la devanture des librairies. Même ceux qui y cherchent l'im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_0

GO JEU DE

  • Écrit par 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 3 517 mots

Le jeu de go est sans doute le seul jeu de duel et de réflexion qui, par sa complexité et la richesse de sa tradition, puisse être valablement comparé aux échecs. D'origine chinoise comme ce dernier jeu, il s'est surtout répandu au Japon, où encore aujourd'hui se trouvent les plus grands joueurs, qui sont des professionnels.Le go est l'un des plus anciens jeux connus. Plusieurs légendes chinoises […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-de-go/#i_0

LE LIONNAIS FRANÇOIS (1901-1984)

  • Écrit par 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 1 395 mots

Ingénieur chimiste de formation, François Le Lionnais aimait se présenter comme mathématicien. Jeune encore, il s'occupe du téléphone automatique. Résistant, il est déporté à Dora où il sabote le système de guidage des V2. Après la guerre, cet ami de Marcel Duchamp fondera, avec Raymond Queneau, l'Oulipo. François Le Lionnais a toujours eu des activités varié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-le-lionnais/#i_0

STEIN GERTRUDE (1874-1946)

  • Écrit par 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 1 044 mots

Née à Alleghany (Pennsylvanie), dans une famille d'émigrants juifs allemands, Gertrude Stein passe la plus grande partie de son enfance à Oakland (Californie). Étudiante en psychologie à Radcliffe College (Harvard), elle suit des cours de William James et publie avec Leo Solomons un article sur des expériences d'écriture automatique. En 1897, elle commence des études de médecine à l'université Joh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gertrude-stein/#i_0