António COIMBRA MARTINS

directeur adjoint de la fondation Gulbenkian, Paris

BOCAGE MANUEL MARIA BARBOSA DU (1765-1805)

  • Écrit par 
  • António COIMBRA MARTINS
  •  • 1 678 mots

Poète portugais, « la plus étrange, mais peut-être la plus originale des créatures poétiques de Dieu », selon William Beckford, l'auteur de Vathek, qui avait lu les poèmes de Manuel Maria Barbosa du Bocage et le connaissait personnellement.Le plus grand écrivain lusitanien de son siècle, maître inégalé du sonnet, il demeure, jusq […] Lire la suite

CASTELO BRANCO CAMILO (1825-1890)

  • Écrit par 
  • António COIMBRA MARTINS
  •  • 2 172 mots

Par son respect de la tradition, son goût du terroir, sa sensibilité larmoyante, versatile et pathétique, son langage opulent, son style truculent, succulent et turbulent, son opposition farouche au factice et au postiche, Camilo Castelo Branco est un écrivain typiquement portugais, mais il a été influencé par le roman-feuilleton français et par Balzac. Il est le précurseur de ces courants ethnolo […] Lire la suite

QUEIRÓS JOSÉ MARIA EÇA DE (1845-1900)

  • Écrit par 
  • António COIMBRA MARTINS
  •  • 2 591 mots

Queirós est l'un des écrivains portugais qui, entre 1865 et 1885, se sont dressés contre l'establishment, contre leurs aînés et contre le culte de la tradition. Ils étaient internationalistes, républicains, socialistes, violemment anticléricaux et quelquefois athées. On les regroupa sous le nom de génération de soixante-dix : c'est, en effet, entre 1865 et 1885 qu'ils écriviren […] Lire la suite