BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

HAYDN JOSEPH (1732-1809) - (repères chronologiques)

Afficher la liste complète (23 médias)

31 mars 1732  Franz Joseph Haydn naît à Rohrau-sur-la-Leitha, en Basse-Autriche.

1768  Symphonie no 49, en fa mineur, « La Passion ».

1772  Symphonie no 45, en fa dièse mineur, « Les Adieux » ; Symphonie no 47, en sol majeur.

26 juillet 1773  L'infedeltà delusaburletta per musica en deux actes sur un livret de Marco Coltellini, sans doute révisé par le chanteur Carl Friberth, est créé à Eszterháza.

Juillet 1777 ?  Il Mondo della lunadramma giocoso en trois actes sur un livret de Carlo Goldoni pour Baldassare Galuppi (1750), est créé à Eszterháza (sa première représentation connue date du 3 août 1777).

25 avril 1779  La Vera Costanzadramma giocoso en trois actes sur un livret adapté de celui de Francesco Puttini pour Pasquale Anfossi (1776), est créé à Eszterháza.

6 décembre 1782  Orlando Paladinodramma eroicomico en trois actes sur un livret de Nunziato Porta d'après le Roland furieux de L'Arioste, est créé à Eszterháza.

1783  Deuxième Concerto pour violoncelle, en  majeur.

1785-1786  Six symphonies parisiennes, nos 82 à 87, sur une commande de Claude-François-Marie Rigoley, comte d'Ogny, pour le Concert de la Loge Olympique (loge maçonnique parisienne), parmi lesquelles « L'Ours » (no 82, en ut majeur, 1786), « La Poule » (no 83, en sol mineur, 1785) et « La Reine de France » (no 85, en si bémol majeur, 1785 ?).

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  3 pages…

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« HAYDN JOSEPH (1732-1809) » est également traité dans :

HAYDN JOSEPH (1732-1809)

Écrit par :  Nicole LACHARTRE

Haydn est-il, comme l'a écrit Stendhal, le « père du quatuor et de la symphonie » ? Cette formule, si répandue soit-elle, est inexacte et donne une idée fausse de la personnalité de Haydn. En effet, les grandes formes de la musique instrumentale, sonate, quatuor, symphonie, existaient avant lui, de même que le langage qui leur est propre ; son… Lire la suite
LA CRÉATION (J. Haydn)

Écrit par :  Alain PÂRIS

Transcendant le classicisme, dont il est, avec Mozart, un des deux pôles, Joseph Haydn constitue le principal trait d'union entre la fin de l'ère baroque et les débuts du romantisme. À une époque où le genre de l'oratorio décline, il s'inscrit dans l'héritage de Haendel avec La Création (1798) – dont le livret avait été proposé au… Lire la suite
CLASSIQUE MUSIQUE DITE

Écrit par :  Marc VIGNAL

… *L'expression « musique classique » recouvre, selon les cas, des réalités fort diverses. La musique « classique » peut s'opposer à la musique dite populaire, légère ou de variété, et comprend alors toute la musique savante (ou sérieuse) européenne, des prédécesseurs de Pérotin aux successeurs de Pierre Boulez. On peut distinguer dans ce contexte de… Lire la suite
CONCERT

Écrit par :  Jacques CHAILLEY Universalis

Dans le chapitre "Musique religieuse"  : …  pour ce genre de concert était le repas, et l'on peut présumer par exemple que bien des pages de *Haydn et de ses émules, aujourd'hui écoutées avec respect, ont été composées pour servir de bruit de fond au cliquetis des fourchettes du prince Esterházy et de ses convives. Tels sont donc les cadres sociaux dans lesquels fut conçue et exécutée,… Lire la suite
FUGUE

Écrit par :  PIERRE-PETIT Universalis

Dans le chapitre "De Bach à nos jours"  : …  (Lessons pour clavecin), la fugue, qui a trouvé son équilibre classique, rencontre en* Joseph Haydn et Wolfgang Amadeus Mozart des artisans attentifs. Trois quatuors de Haydn et le Requiem de Mozart sont là pour prouver que ce genre réputé intellectuel est capable de renfermer beaucoup de tendresse et de lyrisme. Avec Ludwig… Lire la suite
GALANT STYLE, musique

Écrit par :  Marc VIGNAL

… *Moins mode d'écriture qu'état d'esprit, le style galant définit une partie de la musique écrite en Europe dans les deuxième et troisième quarts du xviiie siècle, par opposition aussi bien aux dernières œuvres de Bach et à Rameau qu'à l'Empfindsamkeit de Carl Philipp Emanuel Bach, à Gluck, au travail de pionnier de… Lire la suite
GYROWETZ ADALBERT (1763-1850)

Écrit par :  Marc VIGNAL

… *Né à Budweis en Bohême, Gyrowetz compte parmi les principaux compositeurs tchèques de son temps qui, ayant dû s'expatrier, choisirent Vienne comme port d'attache. Arrivé dans la capitale des Habsbourg vers 1785, il y fait connaissance de Mozart (dont il parle avec émotion dans son autobiographie) et de Haydn. Il voyage ensuite en Italie, où il… Lire la suite
HAYDN MICHAEL (1737-1806)

Écrit par :  Marc VIGNAL

… *Frère cadet de Joseph Haydn, né comme lui à Rohrau, aux confins de l'Autriche et de la Hongrie, Michael le rejoint vers 1745 à la maîtrise de la cathédrale Saint-Étienne à Vienne, où il reste une dizaine d'années. En 1757, alors que Joseph, sans emploi, mène encore une vie incertaine, Michael est nommé maître de chapelle de l'archevêque de… Lire la suite
Les Sept Dernières Paroles du Christ en croix, HAYDN (Joseph)

Écrit par :  Alain FÉRON

Dans le chapitre "Auteur"  : …  *Joseph Haydn occupe divers postes musicaux avant d'être durant près de trente ans (1761-1790) maître de chapelle des princes Esterházy. Il effectue ensuite quelques voyages, en particulier à Londres, avant de s'établir en 1797 à Vienne. Reconnu de son vivant comme un des génies de la musique, son rôle dans le développement du style classique est… Lire la suite
MOZART WOLFGANG AMADEUS (1756-1791)

Écrit par :  Jean-Victor HOCQUARD

…  structure baroque de type fugal, représenté par Jean-Sébastien Bach ; le second, illustré par *Joseph Haydn, surtout dans ses quatuors à cordes, est le style thématique du type sonate, avec ce qu'il implique de richesse harmonique, par l'extension tonale, et de construction dialectique orientée vers la forme cyclique. C'est en 1782 que Mozart… Lire la suite
ORATORIO

Écrit par :  Carl de NYS

Dans le chapitre "Origines et histoire"  : …  ni costumes ou décors. Cette fixation est parfaitement marquée par les deux grands oratorios de *Joseph Haydn, La Création (1798), sur un poème religieux inspiré du Paradise Lost de Milton mais citant le texte de la Bible, et Les Saisons (1801), sur un texte essentiellement bucolique et pastoral et ne débouchant sur… Lire la suite
PIANO

Écrit par :  Daniel MAGNEAlain PÂRIS

Dans le chapitre "La littérature pour piano"  : …  Lattès, Paris, 1979) compare les mérites et la technique des deux instruments. Dans la musique de *Haydn et de Mozart se dégagent les grands traits spécifiques de l'écriture pianistique : puissance, dramatisme, vélocité. La main gauche sort du cadre figé de la basse d'Alberti (décomposition en arpèges de l'accord) et se voit même confier des… Lire la suite
PLEYEL IGNAZ (1757-1831)

Écrit par :  Marc VIGNAL

… *Compositeur autrichien naturalisé français, dont le nom évoque surtout de nos jours celui du fondateur de la plus célèbre fabrique française de pianos et de clavecins. Ignaz Pleyel naît à Ruppersthal (Basse-Autriche) et se révèle très tôt si doué que, par l'intermédiaire du compositeur tchèque Vanhal et du comte Ladislas Erdödy, son instruction… Lire la suite
QUATUOR À CORDES

Écrit par :  Marc PINCHERLE

Dans le chapitre "Le quatuor classique"  : …  Attribuer à* Joseph Haydn, comme le font les manuels élémentaires d'histoire de la musique, la « création » du quatuor à cordes, c'est simplifier les choses à l'excès. Si, pour ce qui est de la sonate, on est d'accord sur l'époque et le lieu d'origine et sur les premiers pionniers (Tarquinio Merula, Salomone Rossi, Biagio Marini, Giovanni Battista… Lire la suite
LE STYLE CLASSIQUE (C. Rosen)

Écrit par :  Daniel CHARLES

… Le style classique, tel que l'envisage Charles Rosen, dans Le Style classique. *Haydn, Mozart, Beethoven (Gallimard, 1978, initialement paru aux États-Unis en 1971, sous le titre The Classical Style), « c'est d'abord un tournant dans l'évolution » de la musique ? cinquante ans de musique occidentale qui précipitent, par le fait de… Lire la suite
SYMPHONIE

Écrit par :  Pierre BILLARD

Dans le chapitre "L'orchestre symphonique"  : …  moderne, qui prend le nom de « symphonique » lorsqu'il est au complet. La plupart des symphonies de* Haydn ont été écrites pour un orchestre d'une trentaine de musiciens comprenant, en plus des cordes, 2 hautbois, 2 cors et 2 bassons. Mozart n'en demande pas beaucoup plus, mais, peu à peu, irrésistiblement, l'orchestre s'enrichit en accueillant… Lire la suite
TRIO

Écrit par :  Marc VIGNAL

… *Au sens le plus général en musique, pièce écrite à trois parties harmoniques réelles, vocales ou instrumentales. À partir de la seconde moitié du xviiie siècle, pièce écrite pour trois instruments, même si l'un d'eux (piano) comprend plusieurs parties harmoniques. Au Moyen Âge et à la Renaissance, beaucoup de messes… Lire la suite
ZELTER CARL FRIEDRICH (1758-1832)

Écrit par :  Marc VIGNAL

… *Né à Berlin, ville dont, de 1800 environ à sa mort, il sera une des personnalités artistiques dominantes, fils d'un maçon, Zelter se fait connaître assez jeune comme violoniste, chef d'orchestre et compositeur (son concerto pour alto en mi bémol date de 1779). En 1786 est jouée en l'église de la Garnison sa Cantate sur la mort deLire la suite

Afficher la liste complète (18 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média