BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

POITIERS BATAILLE DE (732/33)

Média

Média de cet article dans l'Encyclopædia Universalis :

 

Bataille de PoitiersLe 25 octobre 732, les troupes du gouverneur omeyyade de Cordoue, 'Abd al-Rahmān al-Ghā fiqī, venues vraisemblablement faire du butin, sont défaites, près de Poitiers, par l'armée dirigée par le maire du palais Charles Martel. Les textes arabes appellent cette bataille Balāt al-Shuhadā' (« chaussée des martyrs »), en référence à la chaussée romaine près de laquelle la bataille aurait eu lieu (à proximité de l'actuelle Moussais-la-Bataille). Le gouverneur omeyyade est tué et les Arabes profitent de la nuit pour se replier en bon ordre. Cette défaite marque le terme de l'expansion musulmane médiévale en Occident et a d'importantes conséquences. En répondant à l'appel à l'aide du duc Eudes d'Aquitaine, Charles Martel a profité de l'avancée des troupes arabo-musulmanes pour intervenir dans une région qui refusait de se soumettre à son autorité. Fort de sa victoire, Charles s'empare de Bordeaux, intervient dans la vallée du Rhône et en Provence, où il soumet le patrice Mauronte (737), allié des musulmans. Ainsi, la victoire de Poitiers entraîne non pas le départ définitif des musulmans, comme en témoigne l'échec du siège de Narbonne, dirigée par un gouverneur omeyyade jusqu'en 759, mais l'intervention systématique des Francs, seuls capables de s'opposer à eux.

Bataille de Poitiers Photographie

Bataille de Poitiers La bataille de Poitiers, au cours de laquelle Charles Martel arrêta, en octobre 732, les troupes musulmanes d'Abd al-Rahman, fut magnifiée au XIXe siècle pour soutenir la politique coloniale de Louis-Philippe en Algérie, l'épisode illustrant le rôle traditionnel de la France comme défense……

Crédits: E. Lessing/ AKG Consulter

Pascal BURESI

Pour citer cet article

Pascal BURESI, « POITIERS BATAILLE DE (732/33)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-poitiers/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« POITIERS BATAILLE DE (732/33) » est également traité dans :

CAROLINGIENS

Écrit par :  Robert FOLZCarol HEITZ

Dans le chapitre "De la naissance à la dislocation de l'Empire"  : …  ébranlée. Dans le cadre de cette entreprise se situe, en particulier, la brillante victoire de *Poitiers que le duc des Francs remporta sur les Arabes qui avaient envahi l'Aquitaine (732 ou 733). Qu'il suffise d'évoquer ici l'instrument de la reconquête carolingienne : une armée nombreuse et dévouée, constituée par la clientèle austrasienne de… Lire la suite
CHARLES MARTEL (688 env.-741)

Écrit par :  Robert FOLZ

… *Fils de Pépin d'Herstal, Charles Martel apparaît dans l'histoire au lendemain de la mort de son père (déc. 714), qui déclencha des troubles violents dans le royaume franc : Neustriens et Aquitains alliés aux Frisons et aux Saxons tentèrent d'abattre la puissance austrasienne. Au bout de six ans, Charles Martel réussit à défaire ses adversaires et à… Lire la suite
ESPAGNE MUSULMANE

Écrit par :  Pascal BURESI

…  de presque toute la Péninsule et s'installent même au nord des Pyrénées, à Narbonne (719-759). *La défaite des musulmans à Poitiers devant Charles Martel (732) marque la limite septentrionale des conquêtes musulmanes en Occident. Le processus d'arabisation et d'islamisation affecte profondément la Péninsule, dont la partie musulmane prend le… Lire la suite
EUROPE - Histoire de l'idée européenne

Écrit par :  Jean-Baptiste DUROSELLEAlfred GROSSER

Dans le chapitre "L'Europe aux dimensions de la Chrétienté (VIIe-XVe siècle)"  : …  traversent les Pyrénées, et le reflux ne commencera que lorsque Charles Martel les aura arrêtés à *Poitiers (732). C'est la conquête arabe qui fait resurgir le mot même d'Europe et qui, surtout, pour la première fois, lui donne un sens politique. Le moine britannique Bède le Vénérable (673 env.-735) l'emploie deux fois. Mais surtout, en 769, trois… Lire la suite
MÉROVINGIENS - (repères chronologiques)

Écrit par :  Vincent GOURDON

…  à Tertry de Pépin de Herstal, maire du palais d'Austrasie, sur celui de Neustrie-Bourgogne. * Défaite des Arabes d'Abd-al-Rhaman à Poitiers contre Charles Martel, fils de Pépin de Herstal. Les rois mérovingiens sont bientôt réduits à n'exercer qu'un pouvoir virtuel. Déposition avec l'accord du pape Zacharie, du dernier mérovingien, Childéric… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média