Recrutement chimique chez les fourmis

Recrutement chimique chez les fourmis

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Exemple de recrutement chimique chez les fourmis. Il s'agit ici d'une piste déposée sur 20 cm par la fourmi « Solenopsis saevissima », d'une source de nourriture sucrée au nid, au moyen de l'aiguillon qui traîne sur le sol. La phéromone de piste provient des sécrétions de la glande de Dufour. E. O. Wilson (1962) a calculé l'espace actif de la phéromone de piste, c'est-à-dire l'espace dans lequel la piste peut être détectée et suivie par des fourmis de la même colonie, ainsi que la durée d'évanouissement de la piste odorante à partir du moment où la recruteuse rentre au nid (en a). Dans cet exemple, l'évanouissement de la piste apparaît en un peu plus de 100 secondes (en d) pour un trajet de 20 cm (d'après E. O. Wilson, 1962).