Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ISOSPIN FAIBLE

Articles

  • INTERACTIONS (physique) - Interaction électrofaible

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 2 107 mots
    • 4 médias
    ...faiblesse de la portée de l'interaction faible. L'idée de base de cette théorie est de considérer l'électron et le neutrino comme deux états d'un doublet d'« isospin faible ». L'idée physique sous-jacente est que ce qu'on appelle en un point de l'espace « neutrino » ou « électron » est arbitraire et que...
  • INTERACTIONS (physique) - Unification des forces

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 2 902 mots
    ...l’interaction nucléaire faible, Sheldon Glashow (né en 1932), Steven Weinberg (1933-2021) et Abdus Salam (1926-1996) proposent que cette charge soit le caractère (parfois appelé isospin faible) qui distingue le neutrino et l’électron, et que le groupe de jauge, appelé SU(2), soit semblable au groupe des rotations...
  • ISOSPIN

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 255 mots

    Nombre quantique attaché à une symétrie interne des particules élémentaires, dont la représentation mathématique est identique à celle de la symétrie par rotation.

    La notion d'isospin fort, introduite en 1933 par Werner Heisenberg (1901-1976), traduit le fait que le proton et le ...

  • SYMÉTRIES, physique

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 6 003 mots
    ...comme l'atome est électriquement neutre. Il ne participe aux interactions nucléaires que par l'intermédiaire des quarks et des gluons qu'il contient. Pour décrire l'interaction faible, les physiciens introduisent une autre charge, appelée d'isospin faible, portée par la quasi-totalité des particules...