9-30 avril 1981

Royaume-Uni. Tension après l'élection de Bobby Sands au Parlement de Londres

Le 9, des élections partielles ont lieu dans le comté catholique de Fermanagh. Face à Harold West, ancien leader du Parti unioniste officiel, se présente Robert, dit « Bobby », Sands, ancien membre de l'I.R.A. provisoire, qui purge une peine de quatorze ans de prison pour détention d'armes et qui a entamé avec plusieurs autres détenus une grève de la faim depuis le 1er mars pour obtenir le statut de prisonnier politique. Aucun autre candidat catholique ne se présentant contre lui, Bobby Sands est élu député aux Communes. Cette élection constitue un succès important pour l'I.R.A.

Le 19, des manifestations marquent l'anniversaire des « Pâques sanglantes » de 1916 qui virent Dublin se soulever contre la domination britannique. Deux jeunes gens sont tués, à Londonderry, par des véhicules de l'armée qui heurtent un groupe de manifestants.

Bien que, le 20, trois députés au Parlement d'Irlande du Sud, membres de l'Assemblée européenne, aient pu rencontrer Bobby Sands à la prison de Long Kesh, Margaret Thatcher rejette, le 21, toute possibilité de compromis.

Les 22 et 23, des heurts se produisent à Belfast et à Londonderry après les obsèques des deux jeunes gens tués le 19.

Le 24, une délégation de la Commission européenne des droits de l'homme reçoit l'autorisation par le gouvernement britannique de rendre visite à Bobby Sands.

Le 26, une manifestation de soutien au nouveau député aux Communes se déroule à Belfast. Elle réunit quinze mille personnes et se déroule sans incidents.

Le 28, alors que son état s'aggrave après soixante jours de grève de la faim, Bobby Sands reçoit le père John Magee, secrétaire privé du pape Jean-Paul II, qui ne réussit pas à le convaincre de se réalimenter.

Le mois s'achève dans une tension croissante. Tandis que l'inquiétude grandit chez les protestants d'Ulster, Londres redoute de nouveaux affrontements entre les deux communautés.

— Universalis

Événements précédents