8-18 décembre 1981France. Changement de direction au C.N.P.F.

 

Le 8, François Mitterrand s'adresse aux chefs d'entreprise au forum organisé à Paris à l'occasion du centenaire de l'École des hautes études commerciales (H.E.C.). Devant un auditoire parfois hostile, le président de la République exhorte le patronat à considérer les pouvoirs publics en « partenaire » plutôt qu'en adversaire.

Le 9, il réitère ses propos au cours de sa première intervention télévisée depuis le 10 mai, affirmant qu'il doit « n'y avoir qu'un seul langage ».

Le 15, l'assemblée générale du C.N.P.F. désigne Yvon Gattaz comme successeur à François Ceyrac, président sortant. Cette élection s'accompagne d'un important remaniement au sein de l'état-major de l'organisation patronale. Deux vice-présidents, Alain Chevalier et Ambroise Roux, abandonnent leurs fonctions. Dans sa première déclaration, le nouveau président déclare ne pratiquer ni la politique de la « terre brûlée », ni l'« attentisme ».

Le 18, au cours d'une visite dans la région Poitou-Charentes, Michel Rocard, ministre d'État chargé du plan, déclare avoir « l'ambition de réconcilier la France avec son industrie » et de refaire de ce pays « une nation d'entrepreneurs ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  8-18 décembre 1981 - France. Changement de direction au C.N.P.F. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/8-18-decembre-1981-changement-de-direction-au-c-n-p-f/