7-8 novembre 2006

États-Unis. Victoire démocrate aux élections de mi-mandat

Le 7, le Parti démocrate remporte un large succès aux élections générales de mi-mandat en conquérant la majorité à la Chambre des représentants, entièrement renouvelée, ainsi qu'au Sénat, dont un tiers des sièges étaient renouvelables. Il compte 234 élus sur 435 à la Chambre (+ 32 par rapport au scrutin de novembre 2004) et 51 sur 100 au Sénat (+ 7), contre, respectivement, 201 et 49 pour le Parti républicain. À l'issue du renouvellement de 36 sièges de gouverneurs sur 50, les démocrates contrôlent à présent 28 États (+ 6), contre 22 pour les républicains. Les démocrates détiennent ainsi la majorité dans les deux Chambres du Congrès comme à la tête des États pour la première fois depuis 1994.

Le 8, le président Bush déclare que les électeurs ont exprimé « leur mécontentement devant l'absence de progrès » en Irak, reconnaissant ainsi le rôle de la crise irakienne dans la « raclée » électorale subie par son parti. Il annonce le départ du secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld et son remplacement par Robert Gates, ancien directeur de la C.I.A.

— Universalis

Événements précédents