7-26 mars 2009Royaume-Uni. Attentats en Irlande du Nord

 

Le 7, deux soldats britanniques sont tués dans la caserne de Massereene, près de Belfast (Irlande du Nord) lors d'un attentat revendiqué par l'I.R.A.-Véritable, une branche dissidente de l'Armée républicaine irlandaise (I.R.A.) née en 1997 et opposée au processus de paix et au partage du pouvoir dans la province. Cet attentat mortel, le premier depuis onze ans, est condamné par l'ensemble de la classe politique britannique.

Le 9, un policier est tué par balle près de Lurgan, au sud-ouest de Belfast, alors que sa patrouille est prise pour cible. L'assassinat est revendiqué le lendemain par l'I.R.A.-Continuité, une autre branche dissidente de l'I.R.A. également opposée au processus de paix.

Le 11, des milliers de personnes manifestent à Belfast contre les attentats; Martin McGuinness, ancien commandant de l'I.R.A et vice-Premier ministre du gouvernement semi-autonome d'Irlande du Nord, qualifie de « traîtres » les auteurs des assassinats.

Le 26, la police annonce l'arrestation du meurtrier présumé des deux soldats britanniques, Colin Duffy, une figure de la mouvance républicaine, plusieurs fois inculpé pour des assassinats revendiqués par l'I.R.A. dans les années 1990.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-26 mars 2009 - Royaume-Uni. Attentats en Irlande du Nord », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-26-mars-2009-attentats-en-irlande-du-nord/