7-19 janvier 1983République fédérale d'Allemagne – U.R.S.S. La question des euromissiles au centre du débat électoral et de conversations germano-soviétiques

 

Le 7, Karl Carstens, président de la République, prononce la dissolution du Bundestag, rendue possible par le vote de défiance, du 17 décembre 1982, provoqué par le chancelier Kohl. Dès lors, la R.F.A. entre en période électorale pour les élections du 6 mars.

Du 10 au 13, après avoir rendu visite la semaine précédente au président Reagan, Hans Jochen Vogel (social-démocrate), candidat de l'opposition aux élections du 6 mars, se rend à Moscou. Il est accompagné par les spécialistes S.P.D. des questions de désarmement, Egon Bahr et Hans Jürgen Wischnewski. Cette visite traduit l'intérêt que porte Iouri Andropov à débattre de l'installation en Europe des missiles de croisière et des Pershing américains, avec un interlocuteur qui a fait évoluer la position de son parti dans le sens du refus de cette implantation, se rapprochant ainsi de la position soviétique.

Du 16 au 19, c'est au tour d'Andreï Gromyko, ministre soviétique des Affaires étrangères, de se rendre en R.F.A., où il rencontre successivement Hans Dietrich Genscher, son homologue ouest-allemand, ainsi que le chancelier Helmut Kohl, le président de la République Karl Carstens et les leaders de l'opposition Hans Jochen Vogel et Willy Brandt. Andreï Gromyko prononce, le 18, une conférence de presse au cours de laquelle il regrette à nouveau l'« option zéro » proposée par l'O.T.A.N. aux négociations eurostratégiques de Genève, mais, refusant d'envisager une rupture, il adopte un ton conciliant à l'égard des Occidentaux.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-19 janvier 1983 - République fédérale d'Allemagne – U.R.S.S. La question des euromissiles au centre du débat électoral et de conversations germano-soviétiques », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-19-janvier-1983-la-question-des-euromissiles-au-centre-du-debat-electoral-et-de-conversations-germano-sovietiques/