Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

5-7 juillet 1994

Yémen. Fin de la sécession sudiste

  • Article mis en ligne le

Le 5, deux mois après la généralisation des combats entre les armées des anciens Yémen du Nord et du Sud, les troupes nordistes du président Ali Abdallah Saleh atteignent Aden, capitale du Sud, qui tombe le 7, ainsi que Moukalla. C'est dans cette ville que l'ancien vice-président du Yémen réunifié en mai 1990, le sudiste Ali Salem al-Baïd, s'était installé après avoir proclamé la sécession du Sud, en mai. Le « président » Al-Baïd se réfugie à Oman.

Le 7, le Conseil présidentiel de Sanaa promet une amnistie générale, dont sont toutefois exclus les dirigeants rebelles du Sud, et s'engage à « reprendre le dialogue politique dans le cadre de la légitimité constitutionnelle ».

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents