4-28 novembre 2020Éthiopie. Offensive de l'armée fédérale contre le Tigré.

 

Le 4, les forces fédérales lancent une offensive contre l’État régional du Tigré, dans le nord du pays, accusant les troupes tigréennes d’avoir attaqué des bases de l’armée fédérale. La tension était vive entre Mekele et Addis-Abeba depuis la tenue d’élections législatives dans le Tigré, en septembre, à la suite du report à 2021 des élections générales par le pouvoir central, et après le refus des autorités tigréennes de reconnaître la légitimité de celui-ci au-delà de son mandat. Le Front populaire de libération du Tigré (FPLT) au pouvoir à Mekele a dominé la vie politique du pays après le renversement du régime communiste en 1991, avant d’être progressivement écarté du pouvoir et de se retirer dans son fief.

Le 22, alors que les forces fédérales progressent vers Mekele, le Premier ministre Abiy Ahmed donne soixante-douze heures au FPLT pour désarmer ses troupes.

Le 24, la Commission éthiopienne des droits de l’homme accuse une milice tigréenne d’avoir massacré au moins six cents civils appartenant majoritairement à l’ethnie amhara, à Maï-Kadra, dans le Tigré, le 9, avant la prise de la ville par l’armée.

Le 28, l’armée fédérale annonce avoir pris le contrôle de Mekele.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-28 novembre 2020 - Éthiopie. Offensive de l'armée fédérale contre le Tigré. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-28-novembre-2020-offensive-de-l-armee-federale-contre-le-tigre/