31 décembre 2004Soudan. Conclusion d'un accord de paix dans le Sud

 

Le vice-président Ali Osman Taha et le chef de l'Armée populaire de libération du Soudan (S.P.L.A.), le général John Garang, signent, au Kenya, un accord de cessez-le-feu permanent qui doit mettre fin au plus vieux conflit africain. Ce dernier, qui oppose le Nord arabe et musulman au Sud animiste et chrétien, dure depuis l'indépendance du pays en 1956, avec une parenthèse entre 1972 et 1983. Depuis lors, la guerre a fait quelque deux millions de morts et deux fois plus de déplacés. Un accord global doit être signé le 9 janvier 2005 à Nairobi. Il prévoit la mise en place d'un pouvoir fédéral pour une période de six ans, au terme de laquelle un référendum d'autodétermination sera organisé dans le Sud; durant cette période de transition, le pouvoir et les ressources – notamment pétrolières – du pays doivent être partagés équitablement. Le conflit du Darfour, dans l'ouest du pays, n'est pas concerné par cet accord.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  31 décembre 2004 - Soudan. Conclusion d'un accord de paix dans le Sud », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/31-decembre-2004-conclusion-d-un-accord-de-paix-dans-le-sud/