3-8 février 1991Italie. Transformation du Parti communiste en Parti démocratique de la gauche

 

Le 3, les délégués participant au XXe – et dernier – congrès du Parti communiste à Rimini décident, par huit cent sept voix contre soixante-quinze, trois cent vingt-deux abstentions et quarante-neuf bulletins blancs, sa transformation en Parti démocratique de la gauche (P.D.S.). La diminution et le vieillissement des adhérents expliquent la disparition d'une des composantes majeures du paysage politique de la péninsule (24 p. 100 des voix aux dernières élections régionales de mai 1990), soixante-dix ans après sa naissance à la suite d'une scission socialiste.

Le 4, l'échec d'Achille Occhetto, ancien secrétaire général du P.C.I., à qui il manque dix voix pour être élu à la tête du P.D.S., illustre les divisions qui minent déjà le nouveau parti.

Le 8, après avoir rallié l'aile droite réformiste du parti, Achille Occhetto est finalement élu secrétaire général du P.D.S. par trois cent soixante-seize voix contre cent vingt-sept, dix-sept abstentions et quatre bulletins blancs, retrouvant ainsi approximativement (72 p. 100) l'appui dont il disposait au sein du P.C.I.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-8 février 1991 - Italie. Transformation du Parti communiste en Parti démocratique de la gauche », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-8-fevrier-1991-transformation-du-parti-communiste-en-parti-democratique-de-la-gauche/