Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

23 juillet 1989

Italie. Formation d'un nouveau gouvernement par Giulio Andreotti

Au terme de soixante-quatre jours de crise gouvernementale provoquée par la démission, le 19 mai, de Ciriaco De Mita (démocrate-chrétien) en butte à des divergences avec son allié socialiste Bettino Craxi, Giulio Andreotti (D.C.) parvient à constituer un nouveau cabinet, le quarante-neuvième que connaît l'Italie depuis la guerre, et le sixième qu'il dirige. Constitué, comme le précédent, des cinq partis du pentapartito, il se compose de 15 démocrates-chrétiens, 10 socialistes, 3 républicains, 2 libéraux et 2 sociaux-démocrates. Le vice-président du conseil, Claudio Martelli, est le bras droit de Bettino Craxi (P.S.I.). Au Trésor, Guido Carli (D.C.), ancien gouverneur de la Banque centrale italienne, remplace le socialiste Giuliano Amato.

— Universalis

Événements précédents

  • 19-29 mai 1989 Italie. Crise gouvernementale

    Le 19, Ciriaco De Mita (démocrate chrétien) présente au chef de l'État, Francisco Cossiga, la démission du gouvernement de coalition qu'il dirige depuis avril 1988. Des divergences de vues sur la politique économique et les réformes constitutionnelles avec les socialistes de Bettino Craxi sont à l'origine...

  • 29 juillet 1988 Italie. Constitution d'un groupe chimique de niveau mondial par E.N.I. et Montedison

    La société publique E.N.I. (Ente Nazionale Idrocarburi) et le groupe privé Montedison signent un accord, en négociation depuis de longs mois, regroupant leurs secteurs chimiques respectifs pour former un nouvel ensemble industriel baptisé Enimont. Axé essentiellement sur la chimie de base, les fibres...

  • 11-16 avril 1988 Italie. Installation du gouvernement De Mita dans un climat de violence

    Le 11, un mois après la démission de Giovanni Goria, son successeur désigné, Ciriaco De Mita, secrétaire général de la Démocratie chrétienne (D.C.), obtient l'accord des quatre autres composantes de la coalition sortante (Partis socialiste, républicain, social-démocrate et libéral) sur son programme...

  • 18 mars 1988 Italie - Suisse. Vente de Buitoni à Nestlé par De Benedetti

    Le groupe italien De Benedetti annonce la vente de l'ensemble des activités industrielles et commerciales de sa filiale agro-alimentaire Buitoni au groupe suisse Nestlé. D'un montant de 1 600 milliards de lires (environ 7,3 milliards de francs), cette opération consacre le désengagement de Carlo De Benedetti...

  • 10-16 mars 1988 Italie. Démission du gouvernement de Giovanni Goria

    Le 10, après plus de cinq mois de discussions, la Chambre des députés italienne adopte, pour 1988, un projet de budget largement déficitaire (120 000 milliards de lires de découvert, 12 p. 100 du P.I.B.). C'est l'échéance qui a été fixée, en février, par son propre parti à Giovanni Goria (démocrate-chrétien)...

  • 16 décembre 1987 Italie. Fin du procès de la mafia de Palerme

    Le 16, la cour d'assises de Palerme rend son verdict dans le procès des quatre cent cinquante-six mafiosi ouvert le 10 février 1986. Le tribunal prononce dix-neuf condamnations à la détention à perpétuité (le maximum de la peine) et un total de 2 500 ans de réclusion pour les autres inculpés. Leoluca...

  • 26 novembre 1987 France - Italie. Sommet annuel franco-italien

    Le sommet annuel franco-italien se tient à Naples. François Mitterrand est reçu par le président du Conseil italien Giovanni Goria. À une semaine du Conseil européen de Copenhague, les discussions portent principalement sur les problèmes communautaires : participation italienne aux « fonds structurels...

  • 8-19 novembre 1987 Italie. Référendums et fausse crise politique

    Les 8 et 9, les électeurs italiens sont invités, par voie de référendum, à répondre à cinq questions portant sur l'énergie nucléaire et le fonctionnement de la justice. En répondant « oui » aux trois premières (80,6 p. 100, 79,7 p. 100), le corps électoral remet en cause le plan énergétique national...

  • 25 août-1er septembre 1987 Italie. Prise d'otages à la prison de l'île d'Elbe

    Le 25, six détenus de la prison de Porto Azzuro, dans l'île d'Elbe, prennent en otage vingt et une personnes, dont le directeur de l'établissement, et se barricadent dans l'infirmerie de la prison. Exigeant un hélicoptère pour fuir, les mutins semblent conduits par Mario Tuti, terroriste d'extrême droite,...

  • 2-29 juillet 1987 Italie. Formation d'un gouvernement par Giovanni Goria

    Le 2, les deux Chambres italiennes se réunissent pour leur rentrée, après les élections législatives des 14 et 15 juin, et élisent leurs présidents : Giovanni Spadolini (républicain), ancien Premier ministre, succède à Amintore Fanfani à la présidence du Sénat, tandis que la Chambre des députés réélit...