3-5 octobre 1989

Panamá. Échec d'une tentative de coup d'État contre le général Noriega

Le 3, à Managua, environ deux cents rebelles menés par le commandant Moïses Giraldi s'emparent de la caserne de la Chorillo, quartier général de Manuel Antonio Noriega, et réclament sa destitution ainsi que la tenue de nouvelles élections. Après six heures de combats, les troupes loyalistes mettent fin à la mutinerie. Le général Noriega dénonce l'implication des États-Unis, dont il s'avère que les troupes stationnées dans la Zone du canal sont restées en dehors des événements, la tentative de coup d'État étant conduite par un officier en qui Washington n'avait pas toute confiance.

Le 5, le général Noriega annonce des mesures contre l'opposition, tandis que se poursuivent les exécutions sommaires de mutins, après celle du commandant Giraldi.

— Universalis

Événements précédents