Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

3-26 janvier 1982

Égypte. Formation d'un nouveau gouvernement et nouvelles libérations d'opposants

Le 3, Hosni Moubarak, président de la République depuis la mort de Sadate, le 6 octobre 1981, cède ses fonctions de chef du gouvernement à Fouad Mohieddine. Le cabinet constitué par ce dernier ne comporte que douze nouveaux membres par rapport à celui que dirigeait Sadate et qui n'avait pas été remanié après son assassinat. Le gouvernement Mohieddine est chargé par le nouveau raïs d'assainir la situation économique et politique.

Les 9, 12 et 26, ont lieu de nouvelles libérations parmi les 1 536 opposants arrêtés en septembre 1981, ce qui porte le nombre des personnes relâchées à 251. En acceptant de rendre leur liberté aux principaux dirigeants de l'opposition, le président Moubarak confirme sa volonté d'établir une « entente nationale fondée sur l'oubli du passé ».

— Universalis

Événements précédents