Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

3-17 janvier 2017

États-Unis. Annonces de relocalisations et d’investissements dans le secteur automobile

Le 3, Ford, deuxième constructeur du pays, annonce l’abandon de son projet de nouvelle usine au Mexique et prévoit d’investir 700 millions de dollars dans le Michigan. Cette décision est présentée par la direction comme « un vote de confiance en faveur du président élu » Donald Trump qui projette de diminuer le taux d’imposition des sociétés de 35 à 15 p. 100 et menace d’imposer une taxe de 35 p. 100 sur l’importation des produits fabriqués au Mexique par des entreprises américaines ‒ 72 p. 100 des véhicules fabriqués au Mexique sont exportés vers les États-Unis.

Le 8, le constructeur italien Fiat-Chrysler, le 9, le constructeur japonais Toyota et le 17, le premier constructeur américain General Motors font des annonces similaires, promettant des investissements, des créations d’emplois ou des rapatriements de productions aux États-Unis dans les prochaines années.

— Universalis

Événements précédents