Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

16-30 décembre 2016

États-Unis - Russie. Sanctions de Washington à l’encontre de Moscou accusé de cyberattaques

Le 16, lors d’une conférence de presse, le président américain Barack Obama met implicitement en cause son homologue russe Vladimir Poutine dans les cyberattaques qui ont visé le Parti démocrate au cours de la campagne de l’élection présidentielle. Des courriels détournés au printemps avaient été publiés à partir d’octobre sur le site WikiLeaks. Les services de renseignement jugent que l’opération visait à favoriser la candidature de Donald Trump, accusation que ce dernier juge « risible ». Barack Obama affirme que Vladimir Poutine « peut nous affaiblir comme il tente d’affaiblir l’Europe si nous oublions ce que nous sommes ».

Le 29, Barack Obama annonce des sanctions économiques et juridiques à l’encontre de la Russie, dont l’expulsion de trente-cinq diplomates. Le GRU – le renseignement militaire russe – et son chef Igor Korobov, ainsi que le FSB (ex-KGB) sont également visés, tout comme trois sociétés ayant participé aux cyberattaques.

Le 30, Vladimir Poutine désavoue son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov qui avait annoncé l’expulsion de trente-cinq diplomates américains, et déclare attendre de connaître la position qu’adoptera le président élu Donald Trump une fois entré en fonction.

— Universalis

Événements précédents