29 octobre 1995Tanzanie. Victoire du parti au pouvoir aux élections générales

 

Le 29, le Chama Cha Mapinduzi (C.C.M.), ancien parti unique, remporte les premières élections générales pluralistes (élections législatives et présidentielle) de l'histoire du pays – le multipartisme y a été introduit en 1992. Le candidat du C.C.M., Benjamin Mkapa, ancien ministre des Affaires étrangères, qui se définit comme social-démocrate, est élu président de la République avec 61,8 p. 100 des suffrages exprimés. Il remplacera Ali Hassan Mwinyi, lui-même successeur de Julius Nyerere, qui a quitté la présidence en 1985. Le principal adversaire de Benjamin Mkapa était Augustin Mrema, candidat de la Convention nationale pour la reconstruction et la réforme et ancien ministre de l'Intérieur. Les résultats sont contestés par l'opposition ; les observateurs de l'O.N.U. considèrent toutefois qu'ils reflètent les aspirations d'une majorité d'électeurs. La survie de l'Union tanzanienne, formée en 1964 par le Tanganyika et les îles de Zanzibar, constituait l'enjeu de ces élections. La classe politique de Zanzibar revendique, en effet, la création d'un système fédéral qui préserverait mieux les intérêts des insulaires. Une partie du C.C.M. n'y est pas hostile, considérant, au contraire, que l'Union favorise trop Zanzibar.

—  Universalis



Pour citer l’article

«  29 octobre 1995 - Tanzanie. Victoire du parti au pouvoir aux élections générales », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/29-octobre-1995-victoire-du-parti-au-pouvoir-aux-elections-generales/