29 mai 1997Indonésie. Victoire du parti du président Suharto aux élections législatives

 

Le 29, au terme d'une campagne électorale marquée par la violence, le Golkar, formation du président Suharto, remporte les élections législatives avec 76,5 p. 100 des suffrages (+ 8,5 p. 100 par rapport au scrutin de juin 1992). Avec 325 élus, il conserve une forte majorité au sein du Parlement, qui comprend 500 membres, dont 75 sont désignés par l'armée. En recueillant 21 p. 100 des voix (+ 3,5 p. 100) et 89 sièges, le Parti unifié pour le développement (musulman) profite de la déroute du troisième parti autorisé, le Parti démocratique indonésien (P.D.I., chrétiens et héritiers de Sukarno), qui n'obtient que 2,5 p. 100 des suffrages (— 12,5 p. 100) et 11 députés. En juin 1996, l'aile du P.D.I. favorable au président Suharto avait exclu la fille de Sukarno, Megawati Sukarnoputri, de la présidence du parti. Empêchée de se présenter aux élections, celle-ci avait fait le choix personnel de s'abstenir, sans prôner le boycottage, en vertu du principe institutionnel du « consensus » qui ne reconnaît pas la notion d'opposition. Les observateurs indépendants dénoncent les nombreuses irrégularités du scrutin.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  29 mai 1997 - Indonésie. Victoire du parti du président Suharto aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/29-mai-1997-victoire-du-parti-du-president-suharto-aux-elections-legislatives/