Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

28 janvier-2 février 1981

Pérou - Équateur. Incidents de frontière

  • Article mis en ligne le

Le 28, des affrontements armés éclatent à la frontière entre l'Équateur et le Pérou, sur le versant amazonien des Andes. Le Pérou, qui est à l'origine de l'agression, accuse l'Équateur de tenter de remettre en question le protocole de Rio de Janeiro signé en janvier 1942 après un conflit qui avait opposé les deux pays en juillet 1941 pendant une dizaine de jours.

L'Équateur, qui avait été alors contraint de céder plus de 200 000 kilomètres carrés de son territoire amazonien au Pérou, ne cesse, depuis 1960, de demander une révision de ce tracé pour obtenir un accès à l'Amazone ou à son affluent, le Marañon.

Le Pérou s'oppose à ces revendications, d'autant plus que dans cette région se trouvent ses principaux gisements de pétrole, d'où il extrait 200 000 barils par jour.

Le 2 février, un accord de cessez-le-feu est signé. Une commission d'observateurs, désignée pour en surveiller l'application, est composée des attachés militaires à Lima et à Quito des États-Unis, du Brésil, de l'Argentine et du Chili, les quatre pays garants du protocole de Rio de 1942.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS