28-30 avril 2014Irak. Élections législatives

 

Le 28, le vote anticipé aux élections législatives des membres des forces de sécurité est marqué par de nombreux attentats qui font au moins cinquante-sept morts. Le mois d'avril est l'un des plus meurtriers depuis la fin de la guerre civile en 2008, avec plus de mille morts – trois mille cinq cents personnes ont été victimes des violences depuis le début de l'année.

Le 30, les premières élections législatives depuis le retrait des forces américaines, à la fin de 2011, se déroulent dans un calme relatif en dépit des menaces des rebelles sunnites. La coalition pour l'État de droit (chiite) du Premier ministre Nouri al-Maliki arrive largement en tête avec 24,1 p. 100 des suffrages et 92 sièges sur 328. Les autres partis, pour la plupart opposés à la reconduction de Nouri al-Maliki à la tête du gouvernement, obtiennent tous moins de 8 p. 100 des voix. Le parti Ahrar (chiite) de Moqtada al-Sadr obtient 34 sièges, la coalition Mouwaten (chiite) du dignitaire religieux Ammar al-Hakim, chef du Conseil suprême islamique irakien, 31 sièges, la coalition Mouttahidoun (sunnite) du président du Parlement Oussama al-Nujaïfi, branche irakienne des Frères musulmans, 28 sièges, le Parti démocratique du Kurdistan (kurde) de Massoud Barzani, président de la région autonome du Kurdistan, 25 sièges, la coalition Wataniya (laïque) de l'ancien Premier ministre Iyad Allaoui 21 sièges, tout comme l'Union patriotique du Kurdistan (kurde) du président Jalal Talabani. Le taux de participation est de 62 p. 100.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  28-30 avril 2014 - Irak. Élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 avril 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/28-30-avril-2014-elections-legislatives/