Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

26-27 novembre 2018

Chine. Annonce de la première naissance de bébés génétiquement modifiés

  • Article mis en ligne le

Le 26, le chercheur en biotechnologie He Jiankui, de la Southern University of Science and Technology (SUSTech) de Shenzhen, annonce à l’agence Associated Press la naissance, à l’issue d’une fécondation in vitro, de jumelles dont le génome a été modifié de façon à résister au virus du VIH, ce qui constitue une première mondiale. La SUSTech dénonce cette expérimentation dont elle n’avait pas été tenue informée. La Commission nationale de la santé chinoise annonce l’ouverture d’une enquête. De nombreuses législations nationales interdisent le passage à l’étape clinique d’une modification du génome humain. Cette expérimentation, qui ne vise pas à guérir une maladie mais à améliorer l’espèce humaine et a pour conséquence de modifier le génome de toute la descendance des nouveau-nés, contrevient à l’éthique partagée par la communauté scientifique.

Le 27, He Jiankui s’exprime devant les participants au deuxième sommet mondial sur la modification du génome humain organisé à Hong Kong. Les intervenants dénoncent les dangers de cette expérimentation réalisée en l’absence de tout consensus scientifique sur la question.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents