25-30 novembre 2011Maroc. Victoire des islamistes aux élections législatives

 

Le 25, la formation islamiste du Parti de la justice et du développement d'Abdelilah Benkirane remporte les élections législatives anticipées avec 107 sièges sur 395. Elle devance largement l'Istiqlal (nationaliste) du Premier ministre Abbas El-Fassi, qui obtient 60 élus. Le Rassemblement national des indépendants (centriste) du ministre des Finances Salaheddine Mezouar remporte 52 sièges. Le Parti Authenticité et modernité (conservateur), récemment créé par un proche du roi Mohammed VI, en obtient 47. Le Mouvement populaire (conservateur) de Mohand Laenser, membre de la coalition sortante, a 32 élus. L'Union constitutionnelle (conservateur) en obtient 23. Les formations conservatrices et centriste formaient une coalition électorale. L'Union socialiste des forces populaires (socialiste) d'Abdelwahed Radi dispose de 39 députés, et le Parti du progrès et du socialisme (socialiste) de 18. Ces deux partis formaient une autre coalition au côté de l'Istiqlal. Le taux de participation est de 45,4 p. 100.

Le 30, le roi Mohammed VI nomme Abdelilah Benkirane Premier ministre.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  25-30 novembre 2011 - Maroc. Victoire des islamistes aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/25-30-novembre-2011-victoire-des-islamistes-aux-elections-legislatives/