17-19 juin 2011Maroc. Annonce d'une réforme constitutionnelle

 

Le 17, le roi Mohammed VI annonce une réforme de la Constitution qui sera soumise à référendum le 1er juillet. La proposition phare de ce « nouveau contrat entre le peuple et la monarchie » réside dans la création d'un poste de Premier ministre qui sera non plus désigné par le roi, mais issu du parti arrivé en tête aux élections législatives. Ce Premier ministre nommera les principaux responsables de l'administration. Les principes des droits de l'homme et l'indépendance du pouvoir judiciaire seront inscrits dans le nouveau texte fondamental. Le berbère deviendra la seconde langue officielle du pays. Les partis politiques accueillent la réforme avec satisfaction. Les jeunes du Mouvement du 20-Février, qui réclament des changements politiques profonds et la fin de la corruption, exigent toujours l'instauration d'une monarchie parlementaire.

Le 19, plusieurs milliers de contestataires manifestent dans les grandes villes du royaume à l'appel du Mouvement du 20-Février pour dénoncer le projet de réforme constitutionnelle.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  17-19 juin 2011 - Maroc. Annonce d'une réforme constitutionnelle », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/17-19-juin-2011-annonce-d-une-reforme-constitutionnelle/