21-30 janvier 1985France. Appels à l'union lancés par les leaders de l'opposition

 

Le 21, Valéry Giscard d'Estaing, qui tient sa première conférence de presse depuis son départ de l'Élysée, appelle l'opposition à « faire l'union, non seulement pour gagner [...], mais aussi pour gouverner » et à refuser toute réforme électorale pour les législatives de 1986.

Le 28, Jacques Chirac, invité de l'émission L'Heure de vérité sur Antenne 2, lance à son tour un appel aux responsables de l'opposition pour organiser une rencontre au sommet destinée à définir une stratégie et des objectifs pour les élections de 1986. Pour la première fois, le président du R.P.R. met en cause Raymond Barre, dont le comportement « un peu en dehors des partis » pourrait être « de nature à empêcher l'unité de l'opposition ».

Le 30, dans un entretien accordé à France Soir, Raymond Barre affirme souhaiter une union « sans spectacle, sans gadgets, sans arrière-pensées », hors de toute « uniformité » ou de tout « monolithisme ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  21-30 janvier 1985 - France. Appels à l'union lancés par les leaders de l'opposition », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/21-30-janvier-1985-appels-a-l-union-lances-par-les-leaders-de-l-opposition/