20 juillet 2010Afghanistan. Conférence des pays donateurs à Kaboul

 

Kaboul accueille pour la première fois une conférence internationale réunissant les représentants de plus de soixante-dix pays donateurs et d'organisations internationales. Ceux-ci approuvent le « processus de Kaboul » qui précise comment le gouvernement va gérer les prérogatives que la communauté internationale est sur le point de lui rétrocéder, notamment en matière de sécurité. Le président Hamid Karzaï réaffirme sa volonté d'assumer l'entière responsabilité de la sécurité de son pays d'ici à 2014, grâce à la montée en puissance de la police et de l'armée afghanes. Les effectifs de celles-ci, dont la formation sera toujours financée par les pays donateurs, doivent doubler en deux ans. De son côté, la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton précise que le retrait militaire américain du pays, prévu à partir de juillet 2011, constitue « le début d'une nouvelle phase, pas la fin de l'engagement » des États-Unis. La gestion de l'aide étrangère est également évoquée. Les délégués s'engagent à ce que 50 p. 100 de l'aide soient directement versés à l'État afghan d'ici à deux ans, alors qu'actuellement 80 p. 100 sont gérés par les bailleurs afin d'éviter les détournements de fonds. En échange, les autorités afghanes présentent une série de projets de développement et de réformes institutionnelles.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  20 juillet 2010 - Afghanistan. Conférence des pays donateurs à Kaboul », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/20-juillet-2010-conference-des-pays-donateurs-a-kaboul/