2-28 janvier 2010Afghanistan. Attaque contre Kaboul et conférence internationale

 

Le 2, l'Assemblée nationale récuse dix-sept des vingt-quatre membres du gouvernement présenté par le président Hamid Karzaï, réélu en novembre 2009. Seuls les principaux ministres sont investis. Les députés rééditent leur refus le 16.

Le 18, un groupe de talibans lance pour la première fois une attaque contre le quartier de Kaboul où sont concentrés de nombreux bâtiments officiels et des ambassades. Trois membres des forces de sécurité et deux civils sont tués, en plus des insurgés.

Le 24, la commission électorale indépendante annonce le report au mois de septembre des élections législatives initialement prévues en mai.

Le 28 se tient à Londres une conférence internationale sur l'Afghanistan convoquée par le Premier ministre britannique Gordon Brown. Les représentants de soixante-dix États et organisations internationales manifestent leur volonté d'accélérer le transfert du contrôle de la sécurité du pays aux forces afghanes. Ils insistent sur la « réintégration » au sein des forces régulières des combattants talibans, sans valider la politique de « réconciliation » prônée par le président Karzaï, qui implique les dirigeants talibans.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-28 janvier 2010 - Afghanistan. Attaque contre Kaboul et conférence internationale », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-28-janvier-2010-attaque-contre-kaboul-et-conference-internationale/