Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

2 avril 2023

Andorre. Élections législatives

La coalition dirigée par les Démocrates pour Andorre (centre droit) du Premier ministre sortant Xavier Espot Zamora retrouve une majorité absolue au Conseil général à l’issue des élections législatives, avec 32,7 % des suffrages et 16 sièges sur 28. Le nouveau parti Concorde (gauche) dirigé par Cerni Escalé Cabré arrive en deuxième position avec 21,4 % des voix et 5 élus. Il se distingue par son programme de lutte contre la spéculation immobilière, sa réserve à l’égard de l’accord avec l'Union européenne (UE) et sa défense de la légalisation de l’avortement. Concordia devance la coalition menée par le Parti social-démocrate (centre gauche) qui régresse avec 21 % des suffrages et 3 députés. Andorre en avant (droite), issu de Troisième Voie, obtient 16 % des voix et 3 sièges, et le parti Action pour Andorre (centre droit), scission des Libéraux d’Andorre qui ne sont plus représentés, 4,2 % des suffrages et 1 élu. Le taux de participation est de 66,9 %.

— Universalis

Événements précédents

  • 7 avril 2019 Andorre. Élections législatives

    Les Démocrates pour Andorre (centre droit) de Xavier Espot Zamora arrivent en tête à l’issue des élections législatives, mais perdent la majorité absolue, avec 35,1 p. 100 des suffrages et 11 sièges sur 28. Le Parti social-démocrate de Pere López Agrás progresse fortement avec 30,6 p. 100 des voix et...

  • 1er mars 2015 Andorre. Victoire du pouvoir aux élections législatives

    Les Démocrates pour Andorre du chef du gouvernement Antoni Martí remportent les élections législatives avec 37 p. 100 des suffrages et 15 sièges sur 28 au Conseil général (le Parlement). Ils conservent la majorité absolue malgré une forte chute d’audience. Le Parti libéral d’Andorre de Josep Pintat Forné...

  • 24 avril 2005 Andorre. Élections législatives

    Le Parti libéral d'Andorre (centre droit), au pouvoir, remporte les élections législatives avec 14 sièges sur 28. Il perd toutefois la majorité absolue qu'il détenait au Parlement. Avec 12 élus, le Parti social-démocrate double son nombre de sièges. Le Centre démocrate d'Andorre remporte les 2 sièges...

  • 4 mai 1993 Andorre. Promulgation de la première Constitution

    La principauté promulgue sa première Constitution qui l'érige au rang d'« État indépendant, de droit, démocratique et social dont le régime politique est la coprincipauté parlementaire ». La souveraineté appartient désormais au « peuple andorran ». La Loi fondamentale institue une chambre élue au suffrage...

  • 26 septembre 1986 Andorre. Visite du co-prince François Mitterrand à Andorre

    François Mitterrand se rend, en sa qualité de co-prince, en visite dans la principauté d'Andorre, dont il partage la souveraineté avec l'évêque espagnol d'Urgel. Il prononce, à Andorre-la-Vieille, une allocution dans laquelle il évoque la nécessaire renégociation des relations entre la principauté et...

  • 4-8 janvier 1982 Andorre. Élection d'un Premier ministre

    Le 4, les vingt-huit conseillers généraux élus le 9 décembre 1981 choisissent le syndic général des Vallées, puis, le 8, pour la première fois dans l'histoire de la principauté, ils élisent un Premier ministre. Oscar Ribas Reig, qui obtient 20 voix sur 28, exercera le pouvoir exécutif, jusque-là partagé...

  • 29 mars-8 avril 1981 Andorre. Guerre des ondes entre la France et l'Espagne

    Le 29 mars expire la convention, conclue en 1961, donnant la concession des ondes andorranes aux sociétés E.I.R.E.S.A. (espagnole) pour Radio-Andorre et Sofirad (française) pour Sud-Radio. Sous la pression du parti démocratique andorran (P.D.A.) – illégal, puisque partis politiques et syndicats sont...