Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

19-31 décembre 2011

Corée du Nord. Décès et succession de Kim Jong-il

Le 19 est rendue publique la mort du dirigeant Kim Jong-il, intervenue le 17. Son fils Kim Jong-un est présenté comme son successeur. Il s'agit de la deuxième succession dynastique après celle du « père fondateur » de la nation Kim Il-sung, mort en 1994, par son fils Kim Jong-il. En septembre 2010, Kim Jong-un, qui venait d'être nommé général, avait été élu membre du comité central du Parti des travailleurs de Corée et vice-président de la Commission militaire centrale de celui-ci.

Le 25, Jang Song-taek, beau-frère du nouveau dirigeant et vice-président de la Commission de défense nationale, organe suprême de l'État, apporte le soutien de l'armée à Kim Jong-un.

Le 28 se déroulent les funérailles de Kim Jong-il. La Corée du Sud exprime sa « sympathie » au peuple nord-coréen, mais ne présente pas de condoléances officielles.

Le 31, Kim Jong-un est nommé commandant en chef des forces armées.

— Universalis

Événements précédents