18-29 décembre 2013Russie. Annulation de plusieurs condamnations emblématiques

 

Le 18, à la faveur du vingtième anniversaire de la Constitution, le Parlement adopte une loi d'amnistie qui prévoit la libération de quelque vingt mille prisonniers condamnés à des peines inférieures à cinq ans. Les deux membres du groupe punk des Pussy Riot condamnées en août 2012 pour hooliganisme et incitation à la haine religieuse sont concernées. Les trente passagers du navire de Greenpeace Arctic-Sunrise, arrêtés en septembre pour piraterie et hooliganisme, le sont également.

Le 20, le président Vladimir Poutine accorde sa grâce à Mikhaïl Khodorkovski, ancien dirigeant de la firme pétrolière Ioukos et opposant libéral au chef de l'État, condamné en 2005, puis en 2010 pour fraude fiscale et détournement de fonds.

Le 22, lors d'une conférence de presse à Berlin, Mikhaïl Khodorkovski, qui n'exprime aucune critique envers Vladimir Poutine, déclare qu'il renonce à la « bataille politique » et qu'il se retire des affaires.

Le 23, les deux chanteuses des Pussy Riot sont libérées. La première reprend aussitôt le slogan « Russie sans Poutine » des opposants au régime; la seconde dénonce « une opération de communication » du Kremlin avant les jeux Olympiques de Sotchi en février 2014.

Le 29, le dernier des vingt-six passagers étrangers de l'Arctic-Sunrise quitte le territoire.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  18-29 décembre 2013 - Russie. Annulation de plusieurs condamnations emblématiques », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/18-29-decembre-2013-annulation-de-plusieurs-condamnations-emblematiques/