Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

17 janvier 2017

États-Unis. Commutation de la peine de Chelsea Manning

Le président Barack Obama commue la peine de trente-cinq ans de prison pour espionnage prononcée contre Chelsea Manning en août 2013, en la réduisant à sept ans, ce qui rend l’accusée libérable en mai 2017. Arrêté en juin 2010, l’analyste militaire Bradley Manning ‒ qui a depuis lors changé de sexe ‒ avait été condamné pour avoir fourni à WikiLeaks des documents militaires classifiés sur des morts civiles causées par les interventions américaines en Afghanistan et en Irak. Chelsea Manning bénéficiait du soutien de nombreuses personnalités et associations qui réclamaient sa libération en tant que lanceuse d’alerte.

— Universalis

Événements précédents