Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

16-19 juin 1984

Tunisie. Épilogue judiciaire des « émeutes de la faim »

Le 16, la Haute Cour de justice de Tunis juge Driss Guiga, ancien ministre de l'Intérieur, accusé de haute trahison à la suite des émeutes de janvier consécutives à la hausse du prix du pain. Il est condamné par contumace à dix ans de travaux forcés.

Le 19, le président Bourguiba gracie huit condamnés à mort et commue leur peine en travaux forcés à perpétuité. Ces condamnations avaient été prononcées le 26 mai par la chambre criminelle contre de très jeunes gens jugés responsables de la mort d'automobilistes lors des émeutes de janvier. Ces peines avaient été vivement contestées par des avocats et des juristes tunisiens en raison d'irrégularités au cours du procès. Protestations et appels à la clémence s'étaient multipliés en Tunisie et à l'étranger.

— Universalis

Événements précédents