14-24 avril 2023

Canada. Révélations sur un don chinois à la fondation Pierre-Elliott-Trudeau et à l’université de Montréal

Le 14, dans un entretien au quotidien Le Devoir, l’ancien vice-recteur de l’université de Montréal (UdeM) Guy Lefebvre, qui avait négocié en 2016 un don de 1 million de dollars canadiens avec deux hommes d’affaires chinois, Zhang Bin et Niu Gensheng, révèle que celui-ci, initialement destiné à l’UdeM, avait été partagé avec la Fondation Pierre-Elliott-Trudeau, du nom de l’ancien Premier ministre, père de l’actuel. En 2013, Zhang Bin et Niu Gensheng avaient fait un don à l’université de Toronto. En février, le quotidien The Globe and Mail avait relayé une information émanant du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), relative à un contact présumé entre l’un de ces donateurs et un diplomate chinois au Canada qui aurait assuré ce dernier du remboursement de son don par Pékin. Un comité de la Chambre des Communes enquête depuis novembre 2022 sur les soupçons d’ingérence étrangère dans les élections fédérales.

Le 14 également, la Fondation Pierre-Elliott-Trudeau, dont l’ensemble du conseil d’administration a démissionné, annonce avoir remboursé la somme de 140 000 dollars canadiens reçue depuis 2016 des deux hommes d’affaires chinois. En revanche, l’UdeM fera part de son incapacité, pour des raisons juridiques, de rembourser les 550 000 dollars reçus des mêmes donateurs.

Le 19, Guy Lefebvre, qui disposait d’une chaire à l’université de droit et d’économie de Zhongnan et d’une charge de cours à l’université chinoise de science politique et de droit de Pékin, annonce couper tout lien avec la Chine.

Le 24, le Bureau du vérificateur général du Canada, saisi par la Fondation Pierre-Elliott-Trudeau, indique qu’il n’est pas dans ses attributions d’enquêter sur la provenance de dons privés ou sur les motivations des donateurs.

— Universalis

Événements précédents