14-22 janvier 2010États-Unis. Annonce d'une taxe sur les établissements financiers et d'une réforme du système bancaire

 

Le 14, le président Obama, constatant que les établissements financiers ont renoué avec les profits – et versent à leurs cadres des primes qu'il qualifie de « bonus obscènes » –, annonce l'instauration, avec trois ans d'avance sur le calendrier prévu, d'une taxe visant à recouvrer les pertes générées par le non-remboursement d'une partie des sommes versées dans le cadre du plan d'aide aux banques de 700 milliards de dollars adopté à l'automne de 2008 pour faire face à la crise financière. Cette taxe, qui doit peser sur une cinquantaine de grandes banques, sera proportionnelle au ratio d'endettement des établissements – donc plus favorable aux banques de dépôts qu'aux banques d'affaires. Elle doit rapporter 117 milliards de dollars « en dix ans ou plus ».

Le 21, alors que la banque Goldman Sachs affiche 4,8 milliards de dollars de bénéfices pour le troisième trimestre de 2009, Barack Obama annonce un projet de loi visant à interdire aux banques de dépôt de détenir ou d'investir dans des fonds spéculatifs, ainsi qu'à limiter la taille des établissements financiers.

Le 22, les cours boursiers des grandes banques américaines et les places financières mondiales enregistrent des baisses.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14-22 janvier 2010 - États-Unis. Annonce d'une taxe sur les établissements financiers et d'une réforme du système bancaire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-22-janvier-2010-annonce-d-une-taxe-sur-les-etablissements-financiers-et-d-une-reforme-du-systeme-bancaire/