13-29 septembre 1998Albanie. Démission du Premier ministre Fatos Nano à la suite d'une vague de violences

 

Le 13, des affrontements opposent, à Tirana, des partisans de l'ancien président Sali Berisha aux forces de l'ordre. Ces violences se produisent le lendemain de l'assassinat, dans la capitale, d'Azem Hajdari, pilier du Parti démocratique et « bras droit » du chef de l'opposition. Les manifestants mettent en cause la responsabilité du gouvernement socialiste de Fatos Nano. Le Parti démocratique organise des manifestations quotidiennes depuis l'arrestation, en août, de six de ses dirigeants accusés de « crimes contre l'humanité » après les événements de 1997 qui avaient abouti à la démission de Sali Berisha.

Le 14, tandis que les affrontements se poursuivent à Tirana, Fatos Nano accuse Sali Berisha, qui réclame sa démission, de fomenter un « coup d'État ».

Le 28, Fatos Nano, prenant acte de l'absence de soutien de son propre camp pour dénouer la crise politique, annonce sa démission.

Le 29, le président Rexhep Mejdani entérine la proposition du Parti socialiste de nommer Premier ministre Pandeli Majko, chef du groupe parlementaire socialiste au Parlement.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  13-29 septembre 1998 - Albanie. Démission du Premier ministre Fatos Nano à la suite d'une vague de violences », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/13-29-septembre-1998-demission-du-premier-ministre-fatos-nano-a-la-suite-d-une-vague-de-violences/