Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

12 janvier 2018

Algérie. Célébration du Nouvel An berbère

Le Nouvel An berbère, appelé « Yennayer », est célébré officiellement pour la première fois dans le pays, à la suite de la décision prise en décembre 2017 par le gouvernement d’en faire un jour férié. Le pays compte quelque dix millions de berbérophones, soit environ le quart de la population, qui revendiquent une meilleure prise en compte de leur identité.

— Universalis

Événements précédents

  • 7 janvier 2018 Algérie. Grève des internes en médecine

    Le collectif autonome des internes en médecine annonce le boycottage des examens de fin de doctorat qui débutent le jour même. Les internes observent des grèves et organisent des manifestations depuis novembre 2017 pour protester contre leurs mauvaises conditions de travail et demander la suppression...

  • 6 décembre 2017 France - Algérie. Visite du président français Emmanuel Macron en Algérie

    Le président français Emmanuel Macron effectue sa première visite en Algérie depuis son élection – il s’y était rendu en tant que candidat en février. Il rencontre son homologue Abdelaziz Bouteflika et le Premier ministre Ahmed Ouyahia avec lequel il évoque la lutte contre le terrorisme. Emmanuel Macron...

  • 23 novembre 2017 Algérie. Élections locales

    Le Front de libération nationale, au pouvoir, remporte les élections communales et départementales, en dépit d’un net recul. Il ne conserve que 603 des 1 541 municipalités, soit environ 400 de moins qu’en 2012. Le Rassemblement national démocratique du Premier ministre Ahmed Ouyahia progresse, avec 451...

  • 15 août 2017 Algérie. Nomination d’Ahmed Ouyahia au poste de Premier ministre

    Le président Abdelaziz Bouteflika limoge le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune, en poste depuis les élections législatives de mai. Il nomme à sa place Ahmed Ouyahia, chef du Rassemblement national démocratique qui est membre de la coalition au pouvoir au côté du Front de libération nationale. Ahmed...

  • 4-25 mai 2017 Algérie. Victoire de la coalition au pouvoir aux élections législatives

    Le 4, la coalition au pouvoir, formée du Front de libération nationale (FLN) et du Rassemblement national démocratique (RND), conserve la majorité absolue au Parlement à l’issue des élections législatives. Avec 26 p. 100 des suffrages exprimés et 164 sièges sur 462, le FLN de Djamel Ould Abbes est en...

  • 10 avril 2017 Algérie - France. Fin du litige entre Sonatrach et Total

    Le patron du groupe français Total Patrick Pouyanné se rend à Alger pour signer un accord avec le patron de l’entreprise publique algérienne Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour. Celui-ci met un terme au litige qui opposait les deux groupes pétroliers à la suite du durcissement de la fiscalité sur les...

  • 20 mars 2017 Algérie. Nomination controversée à la tête de la Sonatrach

    Le ministère de l’Énergie annonce la nomination d’Abdelmoumen Ould Kaddour à la tête du groupe public d’hydrocarbures Sonatrach. L’homme d’affaires, un proche de la présidence, a été condamné à une peine de prison pour la divulgation de secrets d’État, et impliqué dans une affaire de malversation financière,...

  • 18 janvier 2017 Suisse - Algérie. Classement des poursuites contre le général algérien Khaled Nezzar

    Le Ministère public de la Confédération annonce le classement des poursuites pour crimes de guerre visant le général algérien Khaled Nezzar, principal membre du Haut Comité d’État qui dirigeait l’Algérie durant la guerre civile des années 1990. Reconnu et arrêté à Genève en octobre 2011, celui-ci avait...

  • 2 janvier 2017 Algérie. Manifestations de violence à Bejaïa et dans la banlieue d’Alger

    Des affrontements opposent des jeunes à la police à Bejaïa, en Kabylie, alors que les commerçants répondaient à un appel anonyme à la grève lancé pour protester contre les hausses de taxes intervenues au début du mois. Celles-ci résultent de la baisse du prix du pétrole, principale ressource du pays....

  • 11 décembre 2016 Algérie. Mort d’un journaliste en prison

    Le journaliste Mohamed Tamalt meurt en prison à l’issue d’une grève de la faim. Arrêté en juin, il avait été condamné en juillet à deux ans de prison pour, notamment, offense au président de la République, après avoir publié sur son compte Facebook des commentaires hostiles à Abdelaziz Bouteflika....