Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

12-28 janvier 2023

France. Élection contestée à la tête du Parti socialiste

Le 12 se déroule le premier tour de l’élection du premier secrétaire du Parti socialiste (PS). Le scrutin oppose le député de Seine-et-Marne et titulaire du poste depuis 2018, Olivier Faure, au maire de Rouen Nicolas Mayer-Rossignol, qui se distingue par son opposition à l’accord de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (NUPES), et à la maire de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy, proche de l’ancien président François Hollande et également opposée à l’alliance avec la NUPES. Olivier Faure arrive en tête avec 49,2 % des suffrages. Nicolas Mayer-Rossignol obtient 30,5 % des voix et Hélène Geoffroy 20,3 %. Le taux de participation est de 54,8 %. Hélène Geoffroy apporte son soutien à Nicolas Mayer-Rossignol pour le second tour.

Le 20, au lendemain d’un second tour aux résultats très serrés, le PS annonce la victoire d’Olivier Faure avec 50,8 % des suffrages, ce que Nicolas Mayer-Rossignol conteste, dénonçant des irrégularités.

Le 22, après validation des résultats par la commission de récolement, le PS confirme l’élection d’Olivier Faure avec 50,1 % des voix. Le taux de participation est de 56,1 %. Nicolas Mayer-Rossignol continue de dénoncer un « passage en force ».

Le 28, les délégués au Congrès du PS, qui s’est ouvert la veille à Marseille, entérinent la réélection d’Olivier Faure et adoptent un « pacte de gouvernance collective ». Nicolas Mayer-Rossignol est nommé premier secrétaire délégué, tout comme la maire de Nantes Johanna Rolland, proche d’Olivier Faure. Hélène Geoffroy est élue à la tête du conseil national, le parlement du parti.

— Universalis

Événements précédents