11-23 septembre 2020France. Nouvelles mesures justifiées par la progression des contaminations par la Covid-19.

 

Le 11, à l’issue d’un conseil de défense sanitaire, le Premier ministre Jean Castex lance un appel « solennel [au] sens des responsabilités » des Français, afin d’éviter un nouveau confinement généralisé, alors que le virus circule activement dans quarante-deux départements placés en zone rouge et que le nombre d’hospitalisations augmente rapidement. Il annonce la réduction de la période d’isolement de quatorze à sept jours, durée estimée de la contagion possible par le virus à partir de l’apparition des symptômes. Les mesures plus restrictives préconisées par le conseil scientifique sont écartées et la gestion locale de l’épidémie est privilégiée.

Le 17, le ministre de la Santé Olivier Véran admet l’existence de « difficultés organisationnelles » dans la politique de dépistage massif, en raison de retards dans les opérations de test. Il annonce que les personnes symptomatiques, les cas contacts et les soignants seront désormais prioritaires dans les centres de dépistage.

Le 23, à l’issue d’un nouveau conseil de défense, Olivier Véran annonce que soixante-neuf départements ont dépassé le seuil d’alerte. Il présente de nouvelles mesures restrictives. Dans les départements en « zone d’alerte », les événements festifs ne pourront désormais pas rassembler plus de trente personnes. À Lille, Toulouse, Saint-Étienne, Rennes, Rouen, Grenoble, Montpellier, Paris et dans les départements de la petite couronne, classés en « zone d’alerte renforcée », les bars devront fermer à vingt-deux heures, les grandes manifestations seront limitées à mille personnes, les rassemblements dans l’espace public à dix personnes et les salles polyvalentes seront fermées aux activités festives et associatives. Enfin, dans les zones d’alerte maximale, limitées à la Guadeloupe et à la métropole Aix-Marseille, les bars et les restaurants, ainsi que les établissements recevant du public, à l’exception des théâtres, cinémas et musées, devront fermer. Les élus de Paris, d’Aix-en-Provence, de Marseille et de Guadeloupe protestent vivement, dénonçant l’absence de concertation.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11-23 septembre 2020 - France. Nouvelles mesures justifiées par la progression des contaminations par la Covid-19. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 février 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-23-septembre-2020-nouvelles-mesures-justifiees-par-la-progression-des-contaminations-par-la-covid-19/