11-18 mars 2018Chine. Adoption d'une série d'amendements constitutionnels.

 

Le 11, l’Assemblée nationale populaire (ANP) réunie en session annuelle adopte les amendements à la Constitution présentés en février, dont celui prévoyant la suppression de la limitation du nombre de mandats à la tête de l’État. Un autre amendement inscrit dans la Constitution, à l’article 1er, le « rôle dirigeant du Parti communiste comme la caractéristique la plus fondamentale du socialisme aux couleurs chinoises ». Sur les deux mille neuf cent soixante-quatre députés présents, seuls deux votent contre et trois s’abstiennent.

Le 17, l’ANP réélit Xi Jinping à la présidence, à l’unanimité, et Wang Qishan à la vice-présidence. Responsable de la lutte anticorruption à partir de novembre 2012, à la tête de la Commission centrale pour l’inspection disciplinaire du Parti communiste, ce dernier a fait condamner deux cent cinquante cadres de haut rang, ainsi que deux millions d’agents subalternes.

Réélection de Xi Jinping, 2018

photographie : Réélection de Xi Jinping, 2018

photographie

Prestation de serment du « Nouveau Timonier ». Assuré de pouvoir rester à la présidence chinoise aussi longtemps qu'il le souhaite, Xi Jinping est réélu le 17 mars 2018 par l'Assemblée populaire nationale. 

Crédits : Greg Baker/ AFP

Afficher

Le 18, l’ANP élit Yang Xiaodu à la direction de la Commission nationale de supervision, nouvelle institution créée par amendement constitutionnel. Dotée d’un statut supérieur à celui de la Cour suprême, la nouvelle commission élargit à l’ensemble des fonctionnaires le champ d’action de la police anticorruption.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11-18 mars 2018 - Chine. Adoption d'une série d'amendements constitutionnels. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-18-mars-2018-adoption-d-une-serie-d-amendements-constitutionnels/