Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

26 décembre 2017

Chine. Sévère condamnation du dissident Wu Gan

Un tribunal de Tianjin condamne à huit ans de prison, pour « subversion », le militant des droits de l’homme Wu Gan, qui a refusé de plaider coupable. Familier des dénonciations de cadres du Parti communiste chinois (PCC), ce blogueur a été arrêté en mai 2015 avec quelque deux cents autres juristes et militants en charge de dossiers sensibles. Lors du dix-neuvième congrès du PCC en octobre, le président Xi Jinping s’était engagé à « défendre l’autorité du parti et le système socialiste chinois, et [à] s’opposer résolument à toute parole et action de nature à les saper ».

— Universalis

Événements précédents