10-28 août 2014Turquie. Élection de Recep Tayyip Erdogan à la présidence

 

Le 10, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, candidat du Parti de la justice et du développement (A.K.P., islamo-conservateur), au pouvoir depuis mars 2003, remporte dès le premier tour la première élection du chef de l'État au suffrage universel direct, avec 51,8 p. 100 des suffrages. Il devance largement le candidat commun du Parti républicain du peuple (kémaliste) et du Parti d'action nationaliste (nationaliste), Ekmeleddin Ihsanoglu, qui recueille 38,4 p. 100 des voix. Le candidat du Parti démocratique populaire (prokurde) Selahattin Demirtaş obtient 9,8 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 74,1 p. 100. Recep Tayyip Erdogan salue la victoire de « la nouvelle Turquie », affirmant: « Nous refermons la parenthèse ouverte le 27 mai 1960 », date du coup d'État militaire qui renversa le gouvernement démocratiquement élu d'Adnan Menderes. Recep Tayyip Erdogan, qui ne pouvait se maintenir à la tête du gouvernement au-delà de 2015 après trois mandats consécutifs, entend instaurer un régime présidentiel et réformer pour cela la Loi fondamentale de 1982, qui réserve au chef de l'État une fonction honorifique. Ses opposants l'accusent de dérive autoritaire.

Le 21, Recep Tayyip Erdogan annonce la nomination du ministre des Affaires étrangères sortant, Ahmet Davutoglu, au poste de Premier ministre. Celui-ci sera élu président de l'A.K.P. le 27 et investi le 28.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10-28 août 2014 - Turquie. Élection de Recep Tayyip Erdogan à la présidence », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-28-aout-2014-election-de-recep-tayyip-erdogan-a-la-presidence/