SENOCAK ZAFER (1961-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Ankara en 1961, Zafer Senocak est venu en Allemagne avec sa famille à l'âge de huit ans. « Un écrivain turc, dit-il à son sujet, mais qui écrit en allemand, a même depuis quelque temps un passeport allemand, mais continue à porter un nom imprononçable qu'il doit épeler ainsi : Samuel-Émile-Nord-Otto-César-Antoine-Képi. Voilà comment un nom aux consonances exotiques se transforme en six noms tout à fait familiers. Familiers, mais pour qui ? En Allemagne qui s'appelle Samuel ? Qui s'appelle Émile ? Qui s'appelle Nord ? L'Allemagne est le nord de mon identité. »

C'est par la poésie (Das senkrechte Meer, 1991, La Mer verticale, 1999) que Senocak s'est d'abord fait connaître. Une poésie néo-expressionniste qui s'épanouit dans la figuration libre, et joue de l'ambivalence des langues, l'allemand : « la langue dans laquelle je vis » et le turc, « la langue qui [vit] en moi », image de « ce grand écart qui prépare l'écrivain turc de langue allemande à une identité partagée ».

Fraîchement installé à Berlin au moment des grands changements, Senocak observe avec perspicacité les transformations et les balbutiements d'une Allemagne en quête de réunification. Paraissent alors une série d'essais aux titres souvent provocateurs : Atlas des tropischen Deutschlands, 1992 (Atlas de l'Allemagne tropicale) ; War Hitler Araber ?, 1994 (Hitler était-il arabe ?). Salué par les médias allemands comme « la voix littéraire la plus marquante du multiculturalisme allemand », Zafer Senocak met le doigt sur les blessures mal cicatrisées de l'Allemagne, rappelant qu'elle s'est, elle aussi, construite sur des apports culturels multiples. Si, dit-il, au moment de la chute du Mur, « on a pu déblayer les rues obstruées depuis longtemps, il n'en va pas de même pour l'histoire : on ne peut pas la reconstruire. Elle ne peut qu'être vécue comme une forme inconsciente du présent. La chute du Mur, les Allemands et les émigrés l'ont vécue ensemble, mais ils n'ont vécu ensemble ni la guerre ni la division de la ville. Il exi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directrice de l'association Les Amis du roi des Aulnes, traductrice

Classification

Pour citer l’article

Nicole BARY, « SENOCAK ZAFER (1961-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/zafer-senocak/