VALE WYLIE (1941-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'endocrinologiste américain Wylie Vale découvrit et caractérisa les hormones cérébrales en jeu dans la régulation de la croissance et de la réponse du corps au stress.

Wylie Walker Vale Junior naît le 3 juillet 1941 à Houston (Texas). Réalisant tout son cursus dans son État natal, il obtient une licence de biologie à l'université Rice de Houston en 1963, puis un doctorat en physiologie et en biochimie à l'école de médecine Baylor de Waco en 1968. Dans ce dernier établissement, il travaille au laboratoire du physiologiste franco-américain Roger Guillemin, qu'il suit à l'Institut Salk pour la recherche biologique, à La Jolla (Californie), en 1970. En 1977, Guillemin remporte le prix Nobel de physiologie ou médecine pour sa découverte des hormones qui contrôlent l'activité de l'hypophyse – rendue possible grâce au travail de Vale. L'année suivante, Wylie Vale fonde son propre laboratoire à l'Institut Salk et se lance dans une féroce compétition contre son mentor. Il réalise sa première découverte en 1981, isolant avant ce dernier la corticolibérine (CRF, ou corticotropin releasing factor), neuropeptide qui coordonne la réaction dite du stress. Il isole peu après la somatocrinine (GRF, ou growth hormone releasing factor), qui stimule la sécrétion d'hormone de croissance par l'hypophyse. Wylie Vale dirige par la suite les laboratoires de biologie des peptides créés par la fondation Clayton à l'Institut Salk. Membre fondateur des sociétés Neurocrine Biosciences en 1992 et Acceleron Pharma en 2003, il participe à leur comité directeur jusqu'à sa mort, le 3 janvier 2012 à Hana (Hawaii).

—  Kara ROGERS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Kara ROGERS, « VALE WYLIE - (1941-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wylie-vale/