KETTERLE WOLFGANG (1957- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien allemand, colauréat avec Eric Cornell et Carl Wieman du prix Nobel de physique 2001 pour la découverte du condensat de Bose-Einstein. Né le 21 octobre 1957 à Heidelberg, Wolfgang Ketterle a effectué ses études supérieures à l'université de Heidelberg puis à l'université technique de Munich. Il fait ses premières recherches sur l'analyse expérimentale des semiconducteurs par spectroscopie laser, puis sur la spectroscopie des petites molécules sous la direction du professeur Herbert Walther de l'institut Max-Planck d'optique quantique à Garching. Après avoir approfondi les résultats de sa thèse, soutenue en 1986, par un stage postdoctoral à l'institut Max-Planck, il change de domaine de recherches en rejoignant le groupe de chimie physique dirigé par Jürgen Wolfrum à Heidelberg. Il y met au point une méthode de diagnostic de combustion à l'aide de lasers, en collaboration avec la firme Volkswagen. Il mesure ainsi sa capacité d'adaptation à de nouveaux problèmes de physique et décide de retourner à la recherche fondamentale dans le domaine des atomes froids. Il prend alors le risque d'un contrat de courte durée dans le groupe de Dave Pritchard au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.) et s'y révèle vite extrêmement talentueux. Les innovations techniques imaginées par Pritchard et Ketterle se succèdent à un rythme élevé pour piéger des atomes en les confinant magnétiquement tout en les refroidissant par interaction avec un faisceau laser et par évaporation. En 1993, Ketterle est nommé professeur assistant et Dave Pritchard lui confie la direction de son équipe de recherche. Le 29 septembre 1995, l'équipe de Ketterle observe la condensation de Bose-Einstein de 500 000 atomes de sodium, après un cycle de refroidissement de 9 secondes.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « KETTERLE WOLFGANG (1957- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-ketterle/