TUBMAN WILLIAM VACANARAT SCHADRACH (1895-1971)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un colon émigré de Georgie en 1834, William Tubman fait des études de droit et devient avocat en 1917. Collecteur d'impôts, puis professeur pendant une brève période, il sert ensuite dans la milice libérienne où il accède au grade de colonel. Candidat du True Whig Party au pouvoir depuis 1878, il est élu pour six ans au Sénat du Liberia en 1923. En 1928, il représente le Liberia à la conférence quadriennale de l'église méthodiste, qui se tient à Kansas City. Il devient ensuite conseiller juridique du vice-président Yancy. Il se retire du Sénat en 1931, y revient en 1934 et démissionne de nouveau en 1937 pour accepter un poste de juge associé de la Cour suprême du Liberia, poste qu'il conserve jusqu'en 1943. Le 4 mai 1943, il est élu président de la République. Sous son administration et avec l'appui des États-Unis, le Liberia a fait des progrès économiques et techniques considérables. Tubman acquiert une certaine popularité grâce à sa politique nettement progressive d'unification. Il prône l'égalité pour tous les partis du pays, sans considération de race ou de clan ; s'opposant à toute tendance de séparatisme, il a pour souci majeur l'unification de la Fédération dans les domaines social et politique. C'est pourquoi il a étendu à tous ceux qui possèdent un bien foncier, si petit soit-il, ou qui paient la « taxe de hutte », le droit de vote jadis réservé aux « citoyens », c'est-à-dire aux Afro-Américains. En 1945, d'autre part, un amendement est ajouté à la Constitution qui étend le droit de vote aux femmes et introduit le secret du vote. Cependant, le plus souvent, les hommes des tribus se soucient fort peu de voter ; la création d'un pouvoir central n'a guère changé leur façon de vivre : en effet, les représentants des diverses tribus, admis au Parlement, ne se comprennent pas bien, beaucoup d'entre eux ne sachant pas s'exprimer en anglais. De plus, ils participent seulement aux débats qui concernent les affaires aborigènes. Pour réveiller leur confiance, Tubman prend contact avec eux pour leur exposer ses idées et, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TUBMAN WILLIAM VACANARAT SCHADRACH (1895-1971)  » est également traité dans :

LIBERIA

  • Écrit par 
  • René OTAYEK
  • , Universalis
  •  • 5 445 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'ère Tubman »  : […] Les bouleversements nés de la Seconde Guerre mondiale coïncident au Liberia avec l'accession à la magistrature suprême d'un homme qui allait marquer profondément l'histoire de son pays : William Vacanarat Schadrach Tubman. Descendant d'une famille originaire de Georgie, fils de pasteur méthodiste, il embrassa tôt la carrière politique et devint à vingt-huit ans le plus jeune sénateur de l'histoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberia/#i_34970

Pour citer l’article

Dominique QUENTIN, « TUBMAN WILLIAM VACANARAT SCHADRACH - (1895-1971) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-vacanarat-schadrach-tubman/