DAFOE WILLEM (1955- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un chirurgien et d'une infirmière, Willem Dafoe (de son vrai nom William J. Dafoe) naît le 22 juillet 1955 à Appleton, dans le Wisconsin. Il étudie le théâtre à l'université de son État natal, mais interrompt son cursus pour rejoindre une troupe expérimentale locale, Theater X, avec laquelle il tourne pendant quatre ans. En 1977, le jeune homme part s'installer à New York et entre dans la compagnie The Performance Group. C'est là qu'il rencontre l'actrice et metteur en scène Elizabeth LeCompte, fondatrice du Wooster Group, une troupe de théâtre expérimentale avec laquelle il se produira par la suite.

Willem Dafoe fait ses débuts au cinéma dans le chef-d'œuvre maudit de Michael Cimino Heaven's Gate (1980, La Porte du paradis), puis fait de nombreuses autres apparitions sur les écrans au début des années 1980. Dans To Live and Die in L.A. (1985, Police fédérale, Los Angeles), il incarne un faussaire qui tente d'échapper à la police. Son rôle le plus connu demeure peut-être celui du sergent Elias Grodin dans Platoon (1986) d'Oliver Stone. Une prestation qui vaut à l'acteur sa première nomination aux oscars. Dafoe est applaudi par la critique pour son interprétation dans nombre de films controversés sortis au fil de la décennie. Il incarne ainsi Jésus dans The Last Temptation of Christ (1988, La Dernière Tentation du Christ) de Martin Scorsese, inspiré du roman de Níkos Kazantzákis qui dépeint un Christ hésitant entre divinité et humanité, et amoureux de Marie Madeleine. Par la suite, l'acteur campe un agent du F.B.I. enquêtant sur la disparition de plusieurs militants pour les droits civiques au cours des années 1960 dans Mississippi Burning (1988), d'Alan Parker. Il joue également, aux côtés d'Isabella Rossellini, Nicolas Cage et Laura Dem, dans Sailor et Lula (1990), de David Lynch.

Durant les années 1990, Willem Dafoe continue à choisir des scénarios lui permettant d'explorer l'ambiguïté morale de ses personnages. Ainsi interprète-t-il le rôle d'un T. S. Eliot tourmenté tentant de faire face à l'effondrement psychique de sa femme dans Tom and Viv (1994), ou encore le mystérieux David Caravaggio dans The English Patient (1996, Le Patient anglais), adaptation du roman de Michael Ondaatje. Dans The Boondock Saints (1999, Les Anges de Boston), il brosse le portrait d'un détective traquant deux tueurs renégats persuadés que le bon droit guide leurs actions. Dafoe obtient sa deuxième nomination aux oscars pour le rôle de Max Schreck dans Shadow of the Vampire (2000, L'Ombre du vampire), récit fictif du tournage d'un classique du cinéma allemand, Nosferatu, eine Symphonie des Grauens (1922, Nosferatu le vampire). Il apparaît également dans des films grand public, tels que trois opus de Spider-Man (2002, 2004, 2007), dans lesquels il incarne le méchant et néanmoins drolatique Bouffon vert, ou encore The Life Aquatic with Steve Zissou (2004, La Vie aquatique), de Wes Anderson. Cette comédie sur un équipage singulier réalisant un documentaire marin est devenue un film culte. Willem Dafoe retrouvera le metteur en scène dans The Grand Budapest Hotel (2014). Il a également tourné sous la direction de réalisateurs aussi différents que Paul Schrader (The Walker, 2007 ; Adam Resurrercted, 2008), Abel Ferrara (Go Go Tales, 2007 ; 4 :44 Last Day on Earth, 2011 ; Pasolini, 2014) ou encore Lars von Trier (Antichrist, 2009 ; Nymphomaniac, 2013).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« DAFOE WILLEM (1955- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/willem-dafoe/