WANG SHU (1963- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’architecte chinois Wang Shu est connu pour réutiliser des matériaux récupérés sur des chantiers de démolition. Cette approche ainsi que sa réflexion sur l’architecture chinoise traditionnelle tranchent avec l’urbanisation effrénée de la Chine contemporaine. Il cherche davantage à créer une architecture fondée sur une identité moderne en symbiose avec l’ancienne civilisation chinoise.

Wang Shu naît le 4 novembre 1963, puis grandit, à Ürümqi, la capitale du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine. Il étudie l’architecture à l’Institut de technologie de Nanjing, où il obtient une licence en 1985, puis un master en 1988. Il mène ensuite des recherches sur la restauration des bâtiments pour l’académie des Beaux-Arts du Zhejiang (auj. Académie des arts de la Chine) à Hangzhou. À cette occasion, il achève son premier projet architectural personnel en 1990 : un foyer de jeunes pour la ville voisine de Haining.

Par la suite, Wang Shu étudie longuement les méthodes de construction et les métiers artisanaux du bâtiment. En 1995, il commence des études spécialisées à l’université Tongji, où il passe un doctorat en 2000. À partir de cette même année, il enseigne à l’Académie des arts de la Chine et y dirige le département d’architecture, avant d’être nommé doyen de la faculté d’architecture en 2007. En 2002, il crée avec son épouse, Lu Wenyu, le cabinet Amateur Architecture Studio à Hangzhou, qui lui permet d’affirmer une nouvelle pratique de l’architecture durable, humaniste et intégrée à l’environnement. Wang Shu dessine la bibliothèque du Wenzheng College à l’université de Suzhou (achevée en 2000), plusieurs maisons (Sanhe House à Nanjing, 2003 ; Ceramic House au Jinhua Architecture Park, 2003-2006 ; Five Scattered Houses à Ningbo, 2003-2006), un immeuble d’habitation (Vertical Courtyard Apartments, 2002-2007) et plus d’une vingtaine de bâtiments de l’université Xiangshan (2002-2007) à Hangzhou. Il signe également plusieurs salles d’exposition et pavillons ainsi que le musée d’art contemporain de Ningbo (2005).

Le musée d’histoire de Ni [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Classification

Les derniers événements

2-29 février 2020 • Chine • Propagation de l’épidémie de coronavirus.

chinoise de la Santé, Wang Hesheng, qui remplace le responsable de la commission de la Santé du Hubei limogé le 11, révise à la hausse les précédentes évaluations du Covid-19, en raison d’une modification du mode de détection de la maladie, ce qui porte à plus de cinquante mille le nombre de personnes [...] Lire la suite

1er-4 janvier 2020 • Chine • Limogeage du représentant de Pékin à Hong Kong.

Le 1er, la participation de centaines de milliers de personnes à une manifestation autorisée, à Hong Kong, illustre la continuité de la mobilisation prodémocratie qui a débuté en juin 2019. Le 4, Pékin annonce le limogeage du directeur du bureau de liaison avec Hong Kong, Wang Zhimin, plus haut représentant de la Chine continentale dans la Région administrative spéciale.  [...] Lire la suite

7 décembre 2019 • Iran - États-Unis • Libération de prisonniers.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et le président américain Donald Trump annoncent respectivement la libération d’un chercheur sino-américain, Xiyue Wang, et d’un universitaire iranien, Massoud Soleimani. Arrêté en Iran en août 2016, Xiyue Wang avait été condamné à [...] Lire la suite

28 janvier 2019 • Chine • Condamnation de l’avocat Wang Quanzhang.

Un tribunal de Tianjin condamne l’avocat défenseur des droits humains Wang Quanzhang à quatre ans et demi de prison et cinq ans de déchéance de ses droits politiques pour « subversion de l’État ». Défenseur, notamment, des adeptes du mouvement religieux du Falun Gong et des paysans dépossédés de leurs terres, il avait été arrêté en août 2015 et était détenu au secret depuis cette date.  [...] Lire la suite

11-18 mars 2018 • Chine • Adoption d’une série d’amendements constitutionnels.

la présidence, à l’unanimité, et Wang Qishan à la vice-présidence. Responsable de la lutte anticorruption à partir de novembre 2012, à la tête de la Commission centrale pour l’inspection disciplinaire du Parti communiste, ce dernier a fait condamner deux cent cinquante cadres de haut rang, ainsi que deux [...] Lire la suite

22 septembre 2013 • Chine • Condamnation de Bo Xilai.

de la même année Wang Lijun, le chef de la police à Chongqing, avait été condamné à quinze ans de prison pour avoir couvert les agissements de cette dernière puis tenté de faire défection. Niant les faits qui lui sont reprochés, Bo Xilai annonce son intention de faire appel du jugement.  [...] Lire la suite

24-28 septembre 2012 • Chine • Expulsion de Bo Xilai du Parti communiste.

Le 24, le tribunal de Chengdu condamne à quinze ans de prison Wang Lijun, l'ancien chef de la police de Chongqing et ancien bras droit de l'ex-secrétaire du parti dans cette ville, Bo Xilai. Wang Lijun est reconnu coupable d'abandon de poste – il a demandé l'asile politique au consulat américain [...] Lire la suite

9 août - 5 septembre 2012 • Chine • Condamnation de l'épouse de Bo Xilai.

, et les quatre officiers de police à des peines de cinq à onze ans de prison. Le 5 septembre, l'ancien chef de la police de Chongqing et ancien bras droit de Bo Xilai, Wang Lijun, est inculpé notamment d'abus de pouvoir et de corruption. Informé de l'assassinat de Neil Heywood, il s'était réfugié quelques [...] Lire la suite

10 avril 2012 • Chine • Suspension de Bo Xilai de ses fonctions au bureau politique.

d'agissements suspects à la suite de la défection de Wang Lijun, chef de la police de Chongqing et ancien bras droit de Bo Xilai. L'agence précise que l'épouse de ce dernier, Gu Kailai, est poursuivie dans le cadre de l'enquête sur la mort à Chongqing, en novembre 2011, d'un consultant britannique, Neil Heywood, qui aurait été chargé de placer l'argent du couple à l'étranger.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« WANG SHU (1963- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wang/